The #1 predictor of career success according to network science

https://medium.com/life-learning/the-number-one-predictor-of-career-success-according-to-network-science

This article underlines the great correlation between an open network, where people you know don’t know each other (compared to a closed network) and professional success. In short, open networks provide a greater and more accurate view of the world, more breakthrough ideas, the ability to control the timing of information sharing, and the ability to serve as a connector between groups.

At Deecisions, we think that an open NetWork [the one dedicated to work with!not aimed to socialize] is the key to success only if it is used in a relevant manner. It has to be divided in groups of interest in order to be “usable”. An open network can be fairly difficult to manage if the people you know have absolutely no connection whatsoever between them. What we want to achieve is relevant collaboration between people in order to make profitable every part of one’s network.

Network-success relationship

Publicités

Rester Connecté …n’est pas collaborer!

2015 étude Adobe mail où est on lorsque l'on consulte les emails

La dernière étude d’Adobe révèle l’addiction de nos voisins d’outre-Atlantique pour leur boîte mail. Le phénomène est encore plus marqué chez les millenials.

L’information prêtera sans doute à sourire mais selon une étude très sérieuse d’Adobe, 42% des Américains profitent d’être aux toilettes pour consulter leurs emails. C’est bien évidemment moins que devant la télévision (ils sont 70% dans ce cas de figure) ou qu’au lit (50%) mais ce chiffre témoigne de l’addiction de nos voisins d’outre-Atlantique pour la consultation de leurs emails. Ces derniers y consacrent ainsi près de 6 heures par jours, soit plus de 30 heures par semaine, révèle Adobe. Un enthousiasme qui concerne autant la vie personnelle que la vie de bureau. Ainsi 90% des sondés révélaient consulter leurs emails personnels au bureau et leurs emails professionnels à la maison.

Ces chiffres sont encore plus marquants lorsque l’on s’attarde sur les millenials, cette fameuse génération des 15–25 ans. Ils sont 70% à consulter leurs emails au lit et 57% dans la salle de bain. 88% d’entre eux le font par ailleurs depuis leur smartphone.

L’étude IBM de juin 2015 révélait que seuls 14% du contenu des emails professionnels étaient utiles à une prise de décision.

Sachant que l’on passe 28% du temps [en moyenne étude Mc Kinsey Institute] à traiter des emails et que l’on doit prendre 25 décisions par jour avec 8 « micro-communautés internes comme externes »… DEECISIONS propose avec son espace de travail collaboratif décisionnel [Decision-Making Digital NetWork place] une façon de mieux gérer cette collaboration. L’organisation de l’application réplique celle que vous adoptez naturellement :

Vous retrouverez autour des groupes (internes comme externes) les projets que vous gérez avec eux ainsi que les discussions / réunions.

Chacun des commentaires d’une discussion sont à « objets »donc plus efficaces : un événement; une validation, un sondage, une question…une alerte. Les ressources pertinentes (docs, video, liens web) pour rendre efficace la discussion/ la réunion (cela sert aussi de conducteur de réunion) sont insérées dans l’espace du Groupe-Projet-Discussions…Tout le monde est synchronisé ainsi que les ressources – (c’est normalement 20% du temps de travail qui est consacré à l’agrégation de ces ressources utiles et pertinentes pour décider.)

 

Afin de peu bousculer les habitudes des utilisateurs, au mur de discussions sont associés des notifications « objectives » par email…Vous pouvez-répondre via email, celui -ci sera inséré dans le mur de discussion :inédit!

Si vous désirez échanger via video-chat, video-conférence…parce que vous ne pouvez assister à la réunion par exemple… cela est possible.

Aux groupes, projets et Discussion de la solution est ajouté un étage (en option) destiné à servir de Réseau Social d’Entreprises inclus dans Work-DEECISIONS : comme d’habitude nous n’avons conservé que les fonctionnalités utiles aux collaborateurs de l’entreprise. Par exemple : recherche une expertise spécifique ou un retour d’expérience auprès des collaborateurs de l’entreprise…

A la place de lire les emails dans des lieux insolites, les millenials pourront aussi travailler  avec leurs communautés depuis leurs portables puisque cela est multi-devices.

A l’agrégation des fonctionnalités (utiles) de communication, d’organisation, les contenus pertinents et les occasions de la collaborations (réunions, présentations…) Work-DEECISIONS ajoute une approche décisionnelle (note 8/10) là où toutes les autres solutions du marché sont à 2,4/10 en moyenne (c’est à dire que les meilleures sont à 5/10 et la plupart sont à 0!!!)

L’art de prendre des décisions en entreprise est en train d’évoluer…vers plus de rapidité. Il convient d’avoir les solutions pour y répondre.

2015 capture espace Work-Deecisions pour induire désisions

 

Le rapport de Digital Work Group [Jane McConnell], « L’organisation à l’ère numérique », met en lumière l’orientation future du Digital Workplace

Le dernier rapport de Digital Work Group [Jane McConnell], « L’organisation à l’ère numérique », sur la base de ses recherches sur plus de 300 entreprises et organisations, montre des résultats attendus : il y a du progrès, mais le milieu reste très hétérogène. L’auteur est considéré comme un pionnier du digital workplace et a contribué à son expansion et à sa vulgarisation. Son rapport a pour cible les directions générales et toutes les directions intéressées par les tendances numériques d’une entreprise – elles se doivent de l’être !

Cadre de travail et d’analyse numérique

Jane McConnell commence par souligner que le digital workplace n’est pas un intranet amélioré. Il est basé sur l’interaction entre les personnes, à l’intersection des organisations via la technologie.

Sa définition du cadre de travail numérique idéale est basée sur 3 volets : la capacité et la mentalité de l’utilisateur, et les outils qui facilitent l’utilisation. Ceci prend donc en compte la culture organisationnelle, le leadership et l’outillage de processus. L’analyse oppose les premiers 20% (« early adopters ») des utilisateurs aux 80% restants à travers différents canevas (succès au fil des scénarios, soutien de l’apprentissage individuel, etc.).

3 tendances lourdes à retenir ?

  1. La corrélation entre la satisfaction des clients et l’usage d’un espace de travail numérique (digital work place) consistant et adapté dans l’entreprise.
  2. L’arrêt brutal de la croissance du phénomène de la mobilité d’entreprise[ndlr. Trop peu de données pertinentes pour travailler en mobilité ? outils non synchronisés ?…]
  3. L’encouragement par les entreprises et organisations à contacter les « experts » de l’entreprise et/ou de son écosystème pour obtenir une information plus que recueillir une information ex abrupto.

Les 2 constantes

  1. Le digital Workplace : décision stratégique !

Le soutien de la direction générale est non seulement nécessaire mais crucial dans les initiatives de transformation de l’espace de travail numérique [ndlr. On avait assisté au même phénomène pour les implémentations des CRM : lorsqu’ils étaient le fait des directions techniques / IT, elles étaient un échec dans 80% des cas alors qu’elles étaient un succès lorsque le DG en était le sponsor !]

Ils sont les garants autant des orientations des évolutions, changements [70% des échecs de changement sont le fait réticences aux changements] que de leur explicitation et de leur mise en œuvre afin que ces évolutions dans les méthodes de travail soient adoptées dès que possible… On touche au management (obligation d’un dialogue bottom-up, etc.). Il y a encore du travail à faire à ce sujet.

Travailler autrement est stratégique puisque cela a un impact sur l’un des KPI majeurs de l’entreprise, la satisfaction clientèle : CQFD !

  1. Leur implantation s’accompagne d’une évolution organisationnelle : Les nouvelles fonctions et les évolutions des périmètres.

a) Emergence de la fonction de CDO [Chief Digital Officer – Directeurs numériques] ils sont encore trop peu nombreux dans les entreprises étudiées : leurs responsabilités sont souvent dispatchées dans d’autres fonctions de l’entreprise [CTO, CMO, COO, etc…]

b) La gestion de la réputation via les communautés – le « community management » pour faire plus simple – s’est transformée et a étonnamment diminué au cours des dernières années, car le poste de « community manager » désigne désormais moins un véritable métier qu’un ensemble de compétences entre autres liées à l’appréciation de la satisfaction client…

c) Les « facilitateurs informels du changement » souvent négligés, sont tout aussi essentiels pour la réussite de l’implémentation du digital workplace dans l’entreprise. Il s’agit d’identifier et de comprendre quels sont les relais positifs de ce changement nécessaire à une adaptation de l’entreprise à un environnement forcément « uberisé » !

Le moyen terme :

S’il y a bien une prise de conscience croissante de la nécessité et de l’utilité du digital workplace, les entreprises y sont rarement bien préparées.

Seulement 10 des 300 entreprises interrogées possèdent des organisations stratégiques et opérationnelles véritablement aptes à préparer la transition.

Rajeunir les mentalités des DG et des comités de direction : sans doute un préalable… Ils seront plus enclins à appréhender les risques à ne pas se doter des outils correspondant aux enjeux de leurs entreprises. Une armée moderne aurait-elle l’idée d’aller combattre ses ennemis avec des sagies et des flèches en mettant de cotés les drones et les satellites ? C’est pourtant ce que bon nombre d’entreprise font !

Work-DEECISIONS: solution de cross collaboration puis décision.

Source: Digital Workplace Group 2015

INNITIALL-DIGITAL AGORA laisse la place à DEECISIONS!

Innitiall -Digital Agora s’efface au profit de DEECISIONS marquant le tournant et l’orientation de toutes nos solutions : faciliter l’aide à la prise de décision dans le quotidien des collaborations au sein de l’entreprise mais aussi avec son écosystème.

Au-delà d’un renommage, il s’agit de toutes nouvelles solutions …

Certaines sont d’ores et déjà utilisées et appréciées – Events-DEECISIONS et DNA-DEECISIONS.

Vous découvrirez les nouvelles versions de la plate-forme collaborative intégrale WORK-DEECISIONS, véritable espace de travail en réseau dans les prochaines semaines et le service WEDEECIDE.COM, veritable « wetransfer » de la décision…mais aussi un moyen de créer un espace de collaboration…

Digital Innitiall Agora gives way to turn the marking of DEECISIONS and orientation of our solutions helps facilitate decision making in the day-to-day collaborations within the company but also with its ecosystem.

Beyond a renaming, we are very proud to present new solutions …more agile

Some are already used and appreciated – Events-DEECISIONS and DNA-DEECISIONS.

You will discover new versions of the full platform WORK-DEECISIONS, a genuine NetWork Place designed for decision making in the coming weeks.

You will also discover a new way to share decision making process with WEDEECIDE.COM service, a truly « wetransfer » of decision making, a new thrigger to create a collaborative platform…
2015 deecisions offre version signature mail