Les technologies sociales : au service de la productivité grâce à une meilleure communication/collaboration ![Mc Kinsey Global Institute 2012]

En quelques années, les technologies collaboratives et sociales [social technologies] ont provoqué des niveaux d’interactions entre les individus et leurs communautés à la mesure de ce qu’est Internet : rapides et d’une grande ampleur.
Que l’on parle de produits de consommation ou d’organiser des mouvements politiques, des gens du monde entier utilisent en permanence les plates-formes de médias sociaux pour rechercher et partager l’information.
Les entreprises les utilisent pour rechercher et s’adresser aux consommateurs de nouvelles façons; En puisant dans ces moments de conversations, les entreprises peuvent générer des contenus enrichis (à condition d’avoir les outils pour les analyser !) et créer des messages et offres ciblés plus pertinentes pour la cible à laquelle elle s’adresse.

C’est ce dont il s’agit : de l’évaluation de la valeur potentielle créée grâce à l’utilisation des outils sociaux pour améliorer les communications, le partage des connaissances et la collaboration au sein et entre les entreprises.

Alors que 72 % des entreprises utilisent d’une certaine façon des « technologies sociales », très peu savent tirer le meilleur potentiel de celles-ci.
En fait, les applications les plus puissantes des technologies sociales dans l’économie mondiale sont largement inexploitées.

Les entreprises vont continuer à développer les moyens d’atteindre les consommateurs par le biais des technologies sociales et des idées de collecte pour le développement de produits, le marketing et service à la clientèle. Pourtant, le McKinsey Global Institute (MGI) constate que l’utilisation des outils sociaux / collaboratifs permettrait d’améliorer l’efficacité des communications, le partage des connaissances et la collaboration au sein et entre les entreprises. Ces estimations suggèrent que MGI (McKinsey Global Institute) mettant pleinement en œuvre les technologies sociales, les entreprises ont la possibilité d’accroître la productivité de l’interaction de 20 à 25 % entre cadre supérieurs tout comme avec les autres collaborateurs quelques soient leurs niveaux –

Mc Kinsey a étudié 4 secteurs – services financiers (détail), biens de consommations, technologies, services aux entreprises.(marché US) pour lesquels l’utilisation de ces technologies « sociales et collaboratives » pourrait contribuer à une amélioration de la productivité (dans la chaîne de valeur) de 900 Milliards (oui milliards !) à 1.3 Billions ( oui billions !)…
Les 2/3 de cette création de valeur potentielle réside dans l’amélioration de la collaboration et de la communication au sein et entre les entreprises !

Pour l’illustrer : Environ 28 % des interactions d’un collaborateur d’une semaine sont consacrés à la gestion des e-mail et près de 20 % à la recherche d’information interne ou de traquer les collègues qui peuvent vous aider à des tâches spécifiques !

Mais lorsque les entreprises utilisent des médias sociaux/ collaboratifs à l’interne, les messages deviennent de contenu.

Les bases de connaissances interrogeables à distance et organisées peuvent réduire de 35 % le temps passé à la recherche d’informations au sein de la société.
Un gain supplémentaire peut être réalisé grâce à une collaboration plus rapide, plus efficace, en développant des outils utilisables tant pour la communication/collaboration en interne qu’à l’externe !

Le montant de la valeur potentiellement créée par ces nouvelles interactions varie considérablement selon l’industrie. Les entreprises qui ont une forte proportion de d’interactions en interne et / ou en externe peuvent réaliser d’énormes gains de productivité grâce à une communication / collaboration plus rapide et plus fluide. De même, les entreprises qui dépendent très fortement de l’influence qu’elles ont sur les consommateurs peuvent tirer une valeur considérable en interagissant avec eux dans les médias sociaux et en surveillant les conversations d’acquérir une perspective plus riche sur les exigences du produit ou d’image de marque et ce pour beaucoup moins que ce que les méthodes traditionnelles de recherche en coûterait !
Pour tirer pleinement profit des technologies sociales, les organisations doivent transformer leurs structures, les processus et les cultures: ils auront besoin pour devenir plus ouverte et non hiérarchique et de créer une culture de confiance.

En fin de compte, la puissance des technologies sociaux s’articule sur la participation pleine et enthousiaste des employés qui n’ont pas peur de partager leurs réflexions et la confiance dans le fait que leurs contributions seront respectés.
La création de ces conditions sera beaucoup plus difficile que la mise en œuvre des technologies elles-mêmes !

L’Agora Digitale de INNITIALL propose de faciliter l’accès à l’information en la thématisant et en simplifiant l’accès: Ainsi l’information pertinente sous toute ses formes (documents, vidéos…) et ses extensions interactives (internes et externes- forums, blogs) est mise en face de la bonne audience pour la bonne occasion !

Yannick R Grelot d’après étude Mc Kinsey Global Institute : social media economy 2012)